Chef à l’honneur: Jerome Chaucesse

Classé dans : Chef à l'honneur | 0

MOF Le chef pâtissier rémois, Jérôme Chaucesse, sacré meilleur ouvrier de France 2015Chef à l'honneur: Jerome Chaucesse MOF 2015 en pâtisserie

Originaire de Reims, Jérôme Chaucesse exerce son métier de chef pâtissier au sein du prestigieux restaurant gastronomique Les Ambassadeurs, à l’Hôtel de Crillon à Paris.

Sélectionné lors du concours du Meilleur Apprenti de France dès l’âge de dix-huit, le jeune prodige s’est ensuite forgé à la diversité des Ecoles. Celles des maîtres qui, de Narbonne à Toulouse, dans un vaste tour de France, lui ont permis de gagner en expérience, en assurance, et de construire son style.

Chez Vincent Dallet, à Eperney, il capte l’essence de la pâtisserie boutique. Il découvre le dessert à l’assiette au Château des Crayères à Reims, auprès de Gérard Boyer. Le laboratoire de Philippe Urraca, situé à Gimont, lui insuffle l’ambition des pièces grandioses.

Le temps d’un passage éclair à L’Espérance, le 3 étoiles de SaintPère-sous-Vézelay, il se frotte à la curiosité insatiable de l’autodidacte Marc Meneau, tout en découvrant que là n’est pas sa voie.

Il répond en revanche à l’appel de Michel Guérard, à Eugénie-les-Bains. Jérôme Chaucesse va officier cinq années durant, dans cet antre de la haute gastronomie française, et réussir le tour de force d’accorder, sous la houlette d’une diététicienne, les desserts basse calories avec la cuisine du terroir landais . C’est là qu’il sera responsable de former Norine à la délicatesse de sa pâtisserie.

Une trajectoire riche d’influences, d’expériences hétéroclites, qui révèlent la conviction intime de Jerome Chaucesse : « La pâtisserie est un apprentissage permanent ».

Réalisations du MOF 2015:

Comme il le prouve régulièrement, en participant au jury de grands concours nationaux et internationaux. Un goût pour l’échange qui se manifeste à nouveau en 2005, lorsqu’il rejoint le Club des Sucrés. Les fondateurs, Christophe Adam et Christophe Michalak, l’invitent et le voilà coordinateur de sessions qui se tiennent quatre à cinq fois par an. La crème des chefs pâtissiers membres du cercle se retrouvent autour d’un thème imposé, pour gouter, échanger, en toute amitié. Le marron, la fraise ou la plante verte ont vu naitre de petits miracles culinaires, parfois associées à des œuvres caritatives, comme Ritinostop, qui aide les enfants atteint de rétinoblastome et que parraine Christophe Adam. Au fils de ces rencontres, fidèle à sa devise « Le design et l’élégance au service du goût », Jérôme Chaucesse se perfectionne, évolue et, encore aujourd’hui, après bientôt dix ans au sein du Crillon, émerveille les papilles, par la finesse de ses créations.

 

Laissez un commentaire !